Les Stagiaires – Samantha Bailly

Les stagiaires

 

Titre : Les Stagiaires

Auteure : Samantha Bailly

Éditeur : Le Livre de Poche (Bragelonne à l’origine)

Date de publication : 2014

Nombre de pages : 438

 

Quatrième de couverture

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent d’horizons différents, mais ils rêvent tous de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéos, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est l’étape obligatoire pour ces jeunes.

Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…

Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Mon avis

Chronique du jour, bonjour !
Voici donc mon avis sur le roman Les stagiaires, premier volet d’une trilogie de Samantha Bailly.
Précédemment, j’avais déjà lu un roman de cette auteure Ce qui nous lie et avec lequel je n’avais pas accroché. Mais puisque j’avais aimé le style d’écriture, j’ai décidé de retenter l’expérience et je me suis donc lancée dans Les Stagiaires !
Dans ce roman, nous débarquons chez Pyxis, une entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéos, en même temps que quatre nouveaux stagiaires qui vont constituer les personnages principaux.
En ce qui les concerne, je dois dire que j’ai mes petites préférences.
J’ai notamment beaucoup accroché avec Ophélie qui est davantage présente dans le roman. Lorsque l’histoire débute, elle vient de tout plaquer pour un stage chez Pyxis, un rêve pour elle. Elle va découvrir le monde de l’entreprise, avec ses avantages et ses inconvénients.
J’ai également aimé le personnage d’Arthur. Lorsque nous le rencontrons, il est étudiant en école de commerce et est issu d’une famille aisée qui a de grandes ambitions pour lui dans l’univers de la finance. Mais était-ce ce qu’il désire réellement au fond de lui ? Arthur a une personnalité particulière et je pense que soit on l’adore soit on le déteste. Je reconnais qu’il a un petit côté hautain, trop sûr de lui mais je n’ai pas pu m’empêcher d’aimer l’impression qu’il m’a faite.
Du côté de l’histoire en elle-même, il y a des passages plus ou moins intéressants.
Pour ce qui est des points positifs, l’auteure a pris soin d’insérer des problématiques actuelles dans son récit, ce qui rend les choses d’autant plus réels. Elle y aborde la rémunération des auteurs, les difficultés de passer d’un simple stage à un poste dans une entreprise, etc. J’ai d’ailleurs trouvé que le monde de l’entreprise était dépeint avec beaucoup de justesse. Et le ressenti des personnages face à ce nouvel univers était très réaliste. Lorsque l’on est jeune, on a des rêves plein la tête, mais la brusque confrontation à la réalité peut faire des dégâts.
Passons désormais aux éléments que j’ai moins aimé.
J’ai trouvé que certains aspects du roman était un peu trop clichés. Je pense notamment à la vie parisienne et également au personnage d’Arthur. Il est quelques fois une caricature à lui tout seul, c’est un cliché ambulant : école de commerce, famille parisienne aisée, soulard et consommateur de coke à ses erreurs perdus, enchainant les conquêtes tout en étant en couple. Cela dit, si c’était là le but recherché par l’auteure, c’est très réussi ! Et je me dois d’ailleurs d’ajouter que ça ne m’a absolument pas empêché de m’attacher à son personnage ! J’avais comme le sentiment que derrière cette image surfaite se cachait un jeune homme passionnant et beaucoup plus réservé que ce qu’il en avait l’air.
Puis, j’ai également trouvé que le roman était assez plat. Il n’y a pas tellement de rythme. Disons que l’on se laisse simplement porter par la belle écriture de Samantha Bailly.
Mais malgré ces points négatifs, j’ai tout de même eu très envie de connaître la suite des aventures d’Ophélie dès que j’ai refermé ce premier volet.

 

Je suis donc impatiente de passer au prochain tome et j’espère que celui-ci sera plus vivant !
Ma note : 12/20

Une réflexion sur “Les Stagiaires – Samantha Bailly

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s