La cité de la joie – Dominique Lapierre

Capture d’écran 2019-05-07 à 09.24.52.png

 

Titre : La cité de la joie

Auteur : Dominique Lapierre

Éditeur : Pocket

Date de publication : 2000 (dans cette édition)

Nombre de pages : 639

 

 

Quatrième de couverture

40 millions de lecteurs. 31 éditions internationales. 170 000 lettres de lecteurs enthousiastes. Une superproduction cinématographique. Une presse mondiale unanime.

La cité de la joie est une chant de fraternité et d’amour adressé au peuple le plus déshérité de la planète, en même temps qu’un reportage déchirant, un document unique sur la capacité des hommes à triompher de la souffrance, de la misère et du malheur.

Mon avis

Bonjour à tous ! Je vous présente aujourd’hui un roman qui m’a beaucoup touché. Il s’agit de La Cité de la Joie de Dominique Lapierre. 

Je dois le reconnaître, je me suis lancée dans ce roman sans grandes convictions mais étant donné l’enthousiasme autour de ce livre, j’ai décidé de me plonger dedans. 

Nous partons donc à la rencontre de Hasari Pal et de sa famille, obligés de quitter leur campagne pour la ville afin de survivre. Puis, nous découvrons le slum de Calcutta, un bidonville portant le nom de « Cité de la Joie » ainsi que ses nombreux habitants. 

J’ai été bouleversée par le récit que nous offre ici Dominique Lapierre. Ce roman est profondément touchants, d’une part par la beauté qui ressort de cette cité de la joie. Les habitants vivent dans une extrême pauvreté avec des conditions de vie plus qu’insalubres. Pourtant, ils arborent toujours un sourire sur leurs visages. Ils parviennent à faire ressortir de la joie malgré une vie misérable. Tout est prétexte à la fête et les cérémonies religieuses qui ponctuent le quotidien des habitants du slum viennent égayer leurs journées. 

A côté de cela, il y a aussi toute la misère et tous les sacrifices que les gens doivent faire pour survivre. Je pense qu’au fond de moi, j’avais conscience de cette misère mais tant que l’on ne le voit pas, il est difficile de l’imaginer. Rien qu’en lisant ce roman, j’ai eu l’impression de partager le quotidien de ces personnes. J’ai ainsi pu réellement réaliser à quelle point la vie est compliquée pour certains et qu’en tant qu’occidentale, je ne réalisais pas assez la chance que j’avais de vivre dans des conditions décentes, avec un toit sur la tête et l’eau courante ! 

J’ai tourné la dernière page de ce roman avec les larmes aux yeux (qui ne m’ont d’ailleurs pas quittées tout au long de ma lecture) et j’ai eu le sentiment de ressortir différente. Comme si ma vision des choses avait été chamboulée dans tous les sens. 

En ce qui concerne l’écriture de l’auteur, j’ai beaucoup aimé la manière dont il s’exprime. Les propos sont parfois très crus mais donnent véritablement tout le relief du livre. Les mots utilisés sont justes et témoignent parfaitement de la dureté de la vie et en même temps de la beauté qui surgit de cette Cité de la joie. 

Je ne peux donc que vous conseillez vivement ce roman profondément poignant mais d’une beauté sans égale. 

Ma note : 15/20

2 réflexions sur “La cité de la joie – Dominique Lapierre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s