Amour, vengeance et tentes quechua – Estelle Billon-Spagnol

Capture d’écran 2019-05-07 à 09.37.57.png

 

Titre : Amour, vengeance et tentes quechua

Auteure : Estelle Billon-Spagnol

Éditeur : Sarbacane

Date de publication : 2017

Nombre de pages : 224

 

 

Quatrième de couverture

Deuxième samedi du mois de juillet. Depuis toujours, ce jour précis, Tara et ses parents – le morne postier et l’Italienne agitée – prennent le départ des vacances. Direction « le Momo’s », camping tenu par la vieille Momo et son fils Jacky.
Là-bas, Tara respire, retrouve la rivière et son copain de toujours : Adam. Adam devenu, cet été… ce beau mec qui la remue totalement !
À peine le temps de savourer que débarque Éva, belle et brûlante comme le soleil, et vite surnommée « La Frite » par Tara. Ils étaient deux, ils se retrouvent trois. Les mauvais coups vont tomber, pour Tara comme pour Adam et La Frite, mais aussi pour ce qui n’existe plus : l’ insouciance d’avant.

Mon avis

J’ai découvert ce livre lors de ma participation au Salon de l’écrivain de Fuveau, en tant que bénévole. J’errais en quelque sorte ente les différents stands et la couverture a tout de suite attirée mon attention. Cela donnait comme un air de vacances en ce début du mois de Septembre. Le résumé semblait prometteur alors j’ai craqué! 

Nous rencontrons Tara, une jeune fille en pleine adolescence. Très rapidement, je me suis prise d’affection pour son personnage. Tout au long du roman, j’ai partagé ses émotions. J’avais comme l’impression d’être entrée dans son personnage, d’être dans ses baskets. 

L’histoire se passe dans un camping, lieu de vacances de Tara depuis toujours, emplacement 27. J’ai bien aimé ce cadre et les gens qui le font vivre. Ce sont des personnes sympathiques. J’ai ri à la description des différents types de familles et personnes présentes dans le camping. Cela peut sembler cliché mais l’on rencontre forcément une de ces personnes, au détour d’une allée !

Même si le camping, toile de fond du livre, est un contexte léger et divertissant, l’auteure a néanmoins bien su aborder des sujets plus sérieux, avec une grande justesse. 

Pour autant, le livre n’est pas alourdi voire plombé ! Au contraire, il reste un roman très agréable à lire et qui se lit d’ailleurs à une vitesse incroyable (pour ma part). 

Pour ce qui est des points négatifs, j’ai été déstabilisée par la manière dont est écrit le tout début du roman. J’avais l’impression de manquer d’air dans ma lecture et cela a failli me faire abandonner le livre. Heureusement que le reste n’est pas comme ça! 

Puis je dois dire que c’est une lecture sans grande surprise, bien que sympathique et rafraichissante. D’un côté, je recherchais aussi un livre « détente » donc finalement cela colle assez bien au roman.

Ainsi, je dirais que ce roman, sans grande folie, est tout de même très sympathique à lire et sans prise de tête. J’ai passé un bon moment au camping avec Tara. 

Ma note : 12,5/20

2 réflexions sur “Amour, vengeance et tentes quechua – Estelle Billon-Spagnol

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s