Éternels – Alyson Noël

IMG_4981

Titre : Éternels

Titre original : The Immortals

Auteure : Alyson Noël

Éditeur : Michel Lafon

Date de publication : 2010 – 2012 (en France)

 

Quatrième de couverture

Avant l’accident, Ever Bloom était une adolescente populaire et joyeuse. Quand elle perd toute sa famille dans cet épisode tragique, elle reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens et de connaître leur vie simplement en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact des élèves du lycée qui la regardent comme une chose bizarre…
Jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste.
Damen est mystérieux et d’une beauté inquiétante. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. Damen n’est pas un simple mortel, Ever en est certaine. Elle sait aussi qu’elle est profondément et irrémédiablement attirée par lui.

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vos allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous présenter une saga que je viens de finir récemment. Il s’agit d’Éternels de Alyson Noël. Je l’avais commencé alors que je devais avoir 12-13 ans. J’avais alors lu le premier tome mais j’avais malheureusement renoncé à lire la suite, ayant probablement trouvé mieux à lire sur le moment. Et c’est donc près d’une dizaine d’années plus tard que j’ai décidé de reprendre cette saga pour enfin la lire dans son intégralité.

Afin de me simplifier la tâche, j’ai choisi de vous faire une chronique globale sur l’ensemble de la saga. 

Lorsque j’ai commencé ma lecture du premier livre, j’ai eu un peu de mal à accrocher avec l’héroïne, notamment car je trouvais qu’elle était très ado. D’un côté, rien d’anormal à cela car elle est encore relativement jeune au début de la saga. Cette impression est certainement dû au fait que je vieillis XD. Damen avait certes un côté un peu plus mature, voulu par son âge avancé malgré son apparence de lycéen, mais il restait malgré tout trop adolescent dans ses manières d’agir. J’avais donc du mal à rentrer dans l’histoire car tout me semblait gnan-gnan, naïf. J’ai trouvé que le second volet était dans la même veine donc toujours pas convaincue. 

Malgré tout, j’ai décidé de poursuivre ma lecture. Et j’ai bien fait ! Le début du troisième tome, c’est encore un peu pareil que dans les deux premiers mais plus j’avançais dans ma lecture, plus je trouvais le récit intéressant et plus j’appréciais Ever. Je pense que cela est notamment dû à l’arrivée d’un nouveau personnage important dans l’histoire. En effet, nous rencontrons Jude, un jeune homme dans les âges d’Ever. Il m’est tout de suite apparu comme très sympathique et intrigant. J’avais donc hâte d’en apprendre plus à son propos. Et j’ai été gâtée ! On a notamment des explications sur sa présence dans les vies antérieures d’Ever. J’ai adoré ces moments d’ailleurs. 

Le quatrième et le cinquième tome étaient tout aussi bien. Il y a beaucoup d’actions, de rebondissement, de suspense. Tout y est pour former une bonne histoire dont on n’a plus envie de se détacher. 

J’étais ainsi plus qu’impatiente de découvrir le sixième et dernier tome. Et j’ai littéralement adoré le dernier. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Il se passe tout le temps quelque chose mais les événements sont réellement construits pour apporter quelque chose au récit, pas comme si c’était une suite d’action sans grand intérêt. Ever prend réellement conscience des responsabilités qui pèsent désormais sur ses épaules. Elle n’est plus la jeune fille innocente et naïve des débuts. Elle se doit d’agir en adulte responsable face aux événements qui se dressent sur sa route. Son évolution au fil des romans m’a donc entièrement satisfaite. Enfin, j’ai trouvé la fin très belle. J’étais totalement contente avec la conclusion proposée par l’auteure. Je ne pouvais pas envisager meilleure fin pour cette série. 

Ainsi, si la première moitié de la série ne m’avait pas du tout convaincue, mon avis a radicalement changé par la suite. J’ai finalement réellement apprécié cette série, très agréable à lire et qui m’a embarqué dans un autre monde, me permettant de m’évader à chaque lecture. La note étant une note globale, elle est pas nécessairement haute car je dois prendre en compte le fait que je n’ai pas du tout aimé les deux premiers volets. Si je n’avais dû noter que le dernier, la note aurait été toute autre bien sûr. 

Je vous recommande cette jolie série mystérieuse si vous ne l’avez pas déjà lue !

Ma note : 12,5/20 

Conquise – Ally Condie

Capture d’écran 2019-07-13 à 17.31.12.png

Titre : Conquise

Titre original : Reached

Auteure : Ally Condie

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 2013

Nombre de pages : 514

 

 

Quatrième de couverture

LA VIE

L’AMOUR

SERONT-ILS POSSIBLES

SI LA SOCIÉTÉ DISPARAÎT ?

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler du troisième et dernier roman de la saga Promise. 

J’ai adoré le fait que l’on ait cette fois-ci le point de vue de Xander qui vient s’ajouter à ceux de Cassia et Ky. J’aime beaucoup son personnage et du coup j’ai été ravie d’apprendre à le connaître davantage, de découvrir sa vision des événements. C’est quelqu’un qui m’est apparu comme profondément sincère et gentil. Il se soucie du bien-être des autres avant le sien. 

Petit point négatif : j’ai parfois trouvé que les scènes se mélangeaient un peu trop et cela créait une sorte de fouilli. J’ai ainsi eu parfois du mal à comprendre ce qu’il se passait et pourquoi. 

Sinon, l’histoire est toujours aussi poétique, car on retrouve encore une fois le fil conducteur des poèmes qui rajoute une magnifique dimension au roman. Et puis surtout, j’ai aimé que tous les éléments glanés au fur et à mesure des romans s’assemblent enfin. Tout devient cohérent, des petits détails que l’on pensait anodins prennent tout leur sens. 

Les rebondissements et le suspense sont également très appréciables ! j’ai été surprise à plusieurs reprises durant ma lecture. Ce sont certes des petits éléments mais j’ai trouvé qu’ils donnaient tout un charme supplémentaire à l’histoire. 

Je rajouterai également un dernier point que j’aurai pu noter dans mes précédentes chroniques sur la saga mais tant pis ! Je dois ainsi dire que la cohérence entre les couvertures, les couleurs et le récit est très percutante. Je ne l’avais pas tout de suite remarqué mais lorsque cela a fait tilt dans ma tête, je n’ai pu m’empêcher de me dire que l’auteure avait poussé sa réflexion à ce point ! Tout est très bien pensé et aucun détail ne semble être oublié dans la création de cette société et de ce monde bien différent du notre ! 

Ainsi, j’ai beaucoup aimé ce dernier volet ! J’ai trouvé que c’était une très belle conclusion à la trilogie. Tout s’assemble enfin et toutes les questions que j’avais pu me poser au fil des livres trouvent enfin des réponses. Je vous recommande donc cette belle saga si vous ne l’avez pas encore lue ! 

Ma note : 14/20

Petits meurtres en héritage – Hannah Dennison

Capture d’écran 2019-07-13 à 17.21.45.png

Titre : Les Mystères de Honeychurch : Petits meurtres en héritage

Titre original : Murder at Honeychurch Hall

Auteure : Hannah Dennison

Éditeur : City Éditions

Date de publication : 2018 (dans cette édition)

Nombre de pages : 333

 

Quatrième de couverture

Ridiculisée par la presse people, Kat Stanford abandonne son émission de télévision à succès pour se réfugier au fin fond de la campagne anglaise. Sa mère vient d’acheter une vieille bicoque à Honeychurch, un domaine appartenant à une famille d’aristocrates aussi désargentés qu’excentriques.

Ah, les joies de la campagnes ! Enfin, les joies, c’est vite dit… La maison de sa mère est une véritable ruine et son voisin est bien décidé à la faire déguerpir. Et puis, à peine arrivée, Kat est plongée dans un imbroglio mystérieux : une nurse disparaît et une domestique est retrouvée assassinée au fond du parc.

Quand elle apprend en plus que sa mère écrit des romans érotiques et que ce n’est pas du tout le hasard qui l’a conduite au domaine, Kat se demande ce qu’elle va encore découvrir en arpentant les sombres couloirs du manoirs de Honeychurch…

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous présente ma chronique du roman Petits meurtres en héritage, premier tome d’une quadralogie appelée Les mystères de Honeychurch écrite par Hannah Dennison. 

Nous faisons la rencontre de Kat, une jeune femme qui quitte son emploi suite à un scandale. Elle décide alors de partir se réfugier auprès de sa mère qui vient d’emménager dans une maison à la campagne. J’ai bien aimé son personnage, même si j’aurais apprécié qu’il soit davantage développé. J’ai également bien aimé sa mère, qui a une personnalité haute en couleur. Elle a un côté complètement fou et qui détonne dans ce paysage traditionnel campagnard. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé découvrir son histoire, son passé bien rempli. 

Si j’ai rapidement accroché avec les personnages, j’ai un peu eu du mal à rentrer dans l’histoire, surtout dans la première partie. Ce ressenti est notamment dû aux nombreuses descriptions, utilisant des mots assez complexes et précis qui alourdissent le récit. C’était selon moi un peu trop poussé même si cela est fait dans le but de dépeindre le plus fidèlement possible l’environnement dans lequel évolue les personnages. Malgré tout, je suis parvenue à passer outre ce « détail » et j’ai ainsi pu réellement me plonger dans l’histoire. 

En ce qui concerne le sujet principal du roman, à savoir le meurtre d’une jeune femme dans le domaine, j’ai trouvé dommage qu’il soit presque en quelque sorte relégué au second plan. Finalement, ce n’est qu’une simple petite péripétie qui vient perturber la vie des habitants du domaine durant quelques temps. A ce propos, je dois d’ailleurs remarquer que l’intrigue n’est malheureusement pas très recherchée et que la résolution du meurtre est beaucoup trop rapide à mon goût. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de suspense. Alors certes, j’avais envie de connaître le coupable mais pas avec une envie irrépressible comme j’ai pu le ressentir dans d’autres romans policiers. 

Cela dit, si je n’ai pas forcément apprécié l’intrigue policière, j’ai tout de même bien accroché avec le contexte. Je me suis laissée embarquer dans cette histoire familiale, au beau milieu de cette campagne anglaise. J’avais plaisir à retrouver les personnages et cet univers dans lequel je me sentais parfois comme dans un cocon. 

Ainsi, si cette lecture n’est pas transcendante, elle reste tout de même agréable et j’ai passé un bon moment en compagnie des personnages. C’est un roman sans prise de tête, parfait pour l’été ou simplement pour se détendre. J’ai d’ailleurs bien envie de lire les autres romans que compte la quadralogie ! 

Ma note : 11,5/20

Traqué – Andrew Fukuda

Capture d’écran 2019-06-21 à 09.12.18.png

Titre : Traqué

Titre original : The Hunt

Auteur : Andrew Fukuda

Éditeur : Michel Lafon

Date de publication : 2013

Nombre de pages : 345

 

 

Quatrième de couverture

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il se fond parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature.

Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’événement. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu’il n’a pas le droit d’avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir.

Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler d’un livre que j’ai découvert récemment sur les conseils d’une amie. Il s’agit de Traqué de Andrew Fukuda. Si avant de me lancer, je n’étais pas très enthousiasmée par la couverture, j’ai tout de même très bien fait de me lancer ! 

Ainsi, nous rencontrons Gene, un jeune homme d’environ 17 ans et qui vit dans un monde un peu particulier puisque les humains ou plutôt les homiférés sont désormais très rares et se font dévorés par la population. 

J’ai trouvé que l’histoire était très originale. En effet, je n’avais jamais vu auparavant un tel récit et j’étais heureuse de découvrir quelque chose de nouveau, qui change complètement de ce que l’on peut lire habituellement ! 

Le récit est prenant, on est vraiment tenu en haleine du début à la finet le suspense est parfois même insoutenable, à se demander si qu’il va bien pouvoir se passer à la page suivante ! Je me suis réellement sentie à la place du personnage principal, à ressentir son stress, sa peur de se faire repérer. 

D’ailleurs, j’ai assez rapidement accroché avec celui-ci. Même si on ne le connait pas encore beaucoup, cela ne m’a pas tant dérangé au vu du contexte. Je me doute que sa personnalité sera très certainement développée dans la suite de la saga et j’ai hâte de le connaître davantage ! 

En ce qui concerne l’écriture de l’auteur, elle est assez fluide et très active si je puis dire dans le sens où l’écriture permet ici de donner un certain rythme soutenu à l’histoire pour nous tenir en haleine tout au long de notre lecture ! 

J’ai toutefois un petit point négatif à relever : la longueur des chapitres (si on peut d’ailleurs les qualifier ainsi) ! Ils sont beaucoup beaucoup trop longs à mon goût… Heureusement que l’histoire est vraiment intrigante car je pense que sinon cela m’aurait découragé et j’aurais probablement arrêté ma lecture en cours de route ! 

Ainsi, j’ai beaucoup aimé ce livre ! C’est une très bonne surprise et j’ai plus que hâte de découvrir la suite !!! Je vous le conseille donc sans hésiter ! 

Ma note : 15/20

 

Nos vies en mille morceaux – Hayley Long

Capture d’écran 2019-08-07 à 11.16.43.png

 

Titre : Nos vies en mille morceaux

Titre original : The Nearest Far Away Place

Auteure : Hayley Long

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 2018

Nombre de pages : 332

 

 

Quatrième de couverture

Le monde de GRIFF et DYLAN, 13 et 15 ans, s’écroule à la fin de l’été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, les deux frères sont d’abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l’autre bout du monde, chez un oncle et une tante qu’ils ne connaissent pas, dans une petite ville du pays de Galles, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n’a qu’une idée en tête : aider Griff à revivre, protéger son petit frère. Mais il a lui-même son propre chemin à faire, et une dernière vérité à affronter.

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous présente le roman Nos vies en mille morceaux de Hayley Long. 

J’en avais entendu parler et avais plusieurs fois été tentée de me le procurer notamment grâce à sa très jolie couverture. Puis finalement, il m’a été prêté par une amie pour mon plus grand plaisir ! 

Ainsi, nous faisons la rencontre de Griff et Dylan, deux garçons de 13 et 15 ans, qui viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. L’aîné va donc faire tout ce qui est en son possible pour aider son petit frère à surmonter cet événement tragique, même si lui même est extrêmement affecté par cette disparition soudaine. 

J’ai assez rapidement accroché avec les personnages qui sont sympathiques et attachants. Notamment Dylan qui est profondément bienveillant et gentil. Même si la perte de ses parents est un traumatisme presque insurmontable pour lui, il essaye de dissimuler ses émotions, de garder la face pour son petit frère. 

En ce qui concerne l’histoire, je vais essayer d’être assez clair sans trop en dévoiler car je ne voudrais surtout pas vous spoiler. Au départ, j’ai trouvé l’histoire sympathique, c’était touchant mais disons qu’il n’y avait rien de transcendant. C’était un début assez commun. Mais j’avais en quelque sorte le sentiment que cela ne serait pas le cas tout au long du livre, comme si je sentais que quelque chose se produirait et changerait tout. Et c’est effectivement ce qui s’est passé. Je ne vous en dirai cependant pas plus ! Je dirai simplement que cela fait passé le livre de bon à très bon. 

A part cet événement perturbateur si je puis dire et même si je vous ai dis précédemment que le début de l’histoire est assez commun, il y a tout de même de nombreux petits détails originaux, voire même farfelus, qui la rende totalement singulière. Je pense notamment à certains personnages haut en couleur, aux animaux et à des scènes de leur ancienne vie qui reviennent par flash-backs tout au long du roman. On en apprend plus sur leur mode de vie avant l’accident qui a emporté leurs parents, quelle genre de famille ils étaient. Et du fait que l’on connait leur passé, je me suis encore davantage attachée aux personnages. 

Enfin, quant à l’écriture de l’auteure, elle est très agréable à lire et fluide. C’est raconté avec beaucoup de douceur, d’émotions et parfois à l’inverse, c’est plus brut afin de nous faire passer les sentiments tels que les deux garçons ont pu les ressentir. J’ai dévoré le livre en quelques jours. 

Ainsi, cette lecture fut une très jolie surprise. Je ne m’attendais en aucun cas à tomber sur un tel livre. Je suis donc ravie de l’avoir lu ! N’hésitez pas à le lire, je vous le conseille sans hésitation ! 

Ma note : 14,5/20

Insoumise – Ally Condie

Capture d’écran 2019-06-19 à 11.29.57.png

 

Titre : Insoumise

Titre original : Crossed

Auteure : Ally Condie

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 2012

Nombre de pages : 440

 

 

Quatrième de couverture

HORS DE LA SOCIÉTÉ,
LES RÈGLES SONT DIFFÉRENTES.

CHERCHER LA VÉRITÉ.
RECONNAÎTRE L’AMOUR.
DÉCOUVRIR LA LIBERTÉ.
UNE RÉBELLION EST EN MARCHE…

Mon avis

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de la suite de la série Promise. 

Dans ce second volet, nous retrouvons Cassia, personnage principal que j’apprécie toujours autant. Nous découvrons également de nouveaux personnages au fil du récit qui se révèlent très sympathiques et touchants. 

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup plus d’action dans ce tome que dans le précédent. En effet, ils ont désormais fuit la Société, tentant d’échapper à ses règles inflexibles. Ils se retrouvent ainsi livrés à eux-mêmes, en pleine nature alors qu’ils n’ont jamais vécu à l’extérieur, dans la nature. D’ailleurs, j’ai bien apprécié le fait que l’histoire soit raconté à la fois du point de vue de Cassia mais également de celui de Ky. 

Il y a également plusieurs découvertes intrigantes et du suspense tout au long du livre. J’ai été tenue en haleine de la première à la dernière page, me creusant les méninges pour savoir où l’auteure voulait nous emmener, découvrir encore davantage de secrets concernant la Société mais pas seulement. 

Puis, j’ai aimé que la trame poétique soit à nouveau reprise dans cette suite. C’est comme un fil rouge, un élément qui unit chaque détail pour en faire un tout cohérent. Comme je l’avais précédemment dit dans ma chronique de Promise, les poèmes sont parfaitement bien choisis et s’insèrent dans le récit comme s’ils avaient été écrits tout spécialement pour cette histoire. 

Si j’avais néanmoins un point négatif à relever, je dirai qu’il s’agit du couple formé par Cassia et Ky. Si au départ, je les appréciais bien, j’ai de plus en plus de mal à les aimer ensemble. Je n’arrive pas bien à saisir leur couple, que je ne trouve pas nécessairement logique. Après, ce n’est que mon avis. Et puis, je trouve que c’est un couple un peu trop prévisible finalement, presque comme un vieux couple alors qu’ils sont encore dans la fleur de l’âge. 

Malgré tout, j’ai quand même bien accroché avec la suite proposée par l’auteure et je suis impatiente de découvrir le dernier volet !!!

Ma note : 13,5/20

Ces liens qui nous séparent – Ann Brashares

Capture d’écran 2019-06-11 à 18.57.46.png

 

Titre : Ces liens qui nous séparent

Titre original : The Whole Thing Together

Auteure : Ann Brashares

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 2017

Nombre de pages : 328

 

Quatrième de couverture

AU MÊME ENDROIT
Sasha et Ray passent tous leurs étés dans la vieille maison
de famille de Long Island.
Depuis l’enfance, ils partagent tout, lisent les mêmes livres,
courent les mêmes sentiers sablonneux vers la plage, dorment dans le même lit.
JAMAIS ENSEMBLE
Mais ils ne se sont jamais rencontrés !
Car le père de la jeune fille a été marié avec Lila, la mère de Ray.
Et depuis leur séparation houleuse,
chacun a refait sa vie et veille à ce que leurs nouvelles familles ne soient JAMAIS
en même temps dans la maison des vacances.
Mais cet été, le destin s’en mêle, aidé d’Emma, Quinn et Mattie,
leurs trois soeurs irrésistibles.
ILS PARTAGENT TOUT
Les chemins de Ray et Sasha vont enfin se croiser.
Et bien des certitudes vont voler en éclats.
SANS SE CONNAÎTRE

 

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je viens vous parler du roman Ces liens qui nous séparent de Ann Brashares. Ayant beaucoup aimé la série Quatre filles et un jean ainsi que Toi et moi à jamais, j’avais hâte de me plonger dans ce nouveau roman de cette auteure. Malheureusement, j’ai été déçue par cette lecture… Je vous explique maintenant pourquoi. 

Tout d’abord, il y a beaucoup de personnages avec des liens familiaux parfois un peu compliqué à comprendre mais là n’est pas le véritable problème selon moi. J’ai trouvé qu’il n’y avait du coup pas vraiment de personnages principaux ni secondaires et que l’on restait seulement en surface. J’aurais aimé que l’auteure creuse davantage sur leur personnalité, ajoute des petits détails qui font que les personnages existent et surtout que l’on croit en leur existence. Et ce n’était pas le cas ici. 

De plus, j’ai parfois eu du mal à comprendre qui parlait, qui faisait l’action car parfois tous les personnages sont mélangés dans un seul et même chapitre et les paragraphes manquent du coup parfois de cohérence. 

Les seuls personnages avec lesquels j’ai finalement accroché sont Sasha et Ray. Ils sont un peu plus détaillés que les autres et je les ai trouvé plus attachants et sympathiques. On ne peut pas dire que leur vie est à plaindre car ils ont tout le confort nécessaire mais ils sont parfois mis de côté dans les relations familiales, ont du mal à trouver leur place dans cette famille recomposée. 

En ce qui concerne l’histoire, je ne suis pas parvenue à accrocher, à rentrer dedans. J’ai trouvé que le rythme était assez lent, il ne se passe pas grand chose d’intéressants. Sauf quelques petits éléments à certains moments mais rien d’extraordinaire. Je ne parvenais pas à comprendre là où l’auteure voulait nous emmener, la finalité du roman. 

Ainsi, j’ai été assez déçue par ce roman, notamment au regard des autres ouvrages de Ann Brashares. Ce livre se lit certes bien mais je lui n’ai pas trouvé un grand intérêt. Je l’ai trouvé assez fade et banal. 

Ma note : 9,5/20