Achats livresques – Mai 2019

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 🙂

Aujourd’hui, je vous présente mes livres que je me suis procurés ce mois-ci et il faut être honnête, je n’ai pas su être raisonnable (une fois de plus…). Mais je pense que les livres sont un des meilleurs investissements qu’il soit alors je ne suis culpabilise pas tellement 😀

Voici donc les romans en question !

IMG_4847.JPG

 

  • Conquise, Ally Condie
  • La valse des souvenirs, Audrey Martinez
  • Caraval, Stephanie Garber
  • P.S. I still love you & Always and forever Lara Jean, Jenny Han
  • Nos âmes jumelles, Samantha Bailly
  • Max, Sarah Cohen-Scali

 

 

 

Un meurtre sera commis le… – Agatha Christie

Capture d’écran 2019-03-21 à 17.20.51.png

Titre : Un meurtre sera commis le…

Titre original : A Murder Is Announced

Auteure : Agatha Christie

Éditeur : Le Livre de Poche

Date de publication : 2018 (dans cette édition)

Nombre de pages : 281

 

 

Quatrième de couverture

« Un meurtre est annoncé, qui aura lieu le vendredi 29 octobre à dix-huit heures trente à Little paddocks. »

Cette étrange annonce parue dans la gazette locale émoustille fort la petite communauté de Chipping Cleghorne et personne ne doute qu’il s’agit là d’une plaisanterie de mauvais goût.

Pourtant, il y aura bien une victime…

Mon avis

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Un meurtre sera commis le… écrit par Agatha Christie. C’est mon premier roman policier et je dois reconnaître que l’expérience a plutôt été concluante ! 

Ainsi, nous découvrons la petite bourgade de Chipping Cleghorne et tous ses habitants. Alors qu’ils mènent une vie bien tranquille à la campagne, une annonce parue dans la gazette surprend tous les habitants : un meurtre est annoncé ! Tous vont alors immédiatement pensé à une Murder Party et sont donc impatients de se rendre à Little Paddocks à la date et à l’heure annoncée. Mais les évènements vont prendre une tournure encore plus inattendue lorsqu’une personne est réellement tuée lors de cette soirée. 

Nous sommes tout de suite plongés dans l’ambiance. Nous faisons la rencontre des habitants de la petite ville puis le meurtre est annoncé et augure une intrigue haletante ! 

Je reconnais que dans les premières pages, j’ai trouvé quelques longueurs mais une fois que les premières hypothèses sont émises, je ne me suis plus du tout ennuyée. J’étais plongée dans le roman, comme si je devais à mon tour enquêtrice. Les pages ont ensuite défilé sous mes doigts sans que je ne puisse interrompre ma lecture. Je n’avais qu’une hâte : découvrir l’auteur du meurtre ! 

Tout au long du roman, je n’ai eu de cesse de me creuser les méninges afin de trouver le coupable. Je me posais de nombreuses questions sur les différents scénarios possibles ! J’ai beau savoir que les détails sont souvent très importants, j’avais tellement envie d’avancer, que je n’y prêtais finalement pas tant attention. Moi qui ai pourtant l’habitude de regarder des séries policières depuis de nombreuses années, je ne suis pas parvenue à deviner la fin, ce qui m’a encore plus enthousiasmé ! J’avoue que je n’aime pas deviner la fin d’un roman avant la fin, et encore plus quand il s’agit d’une enquête policière ! 

Ainsi, ce roman m’a fait passer un très bon moment. Je n’ai pas vu le temps défiler, me posant en permanence des questions sur la possible identité du tueur ! Je vous le recommande donc vivement et je suis désormais impatiente de découvrir les autres romans d’Agatha Christie qui semble tout aussi prometteur ! 

Ma note : 13,5/20

 

Bilan Livresque de Mars

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 🙂

Nous débutons le mois d’Avril et cela signifie donc que c’est l’heure du bilan de mes lectures du mois de Mars ! Un bilan que je qualifierais de positif dans l’ensemble !

Voici donc les romans en question !

IMG_4619.jpg

 

  • Harry Potter and The Half-Blood Prince, J.K. Rowling 

J’avais plus que hâte d’en arriver à ce sixième tome car c’est un de mes films préférés de la saga ! Et je dois dire que j’ai eu un gros coup de coeur pour le livre Coeur Les événements  deviennent plus sombres et l’on plonge véritablement au coeur de l’intrigue. On en apprend enfin plus sur les motivations de Voldemort et sur son histoire. Cela annonce un septième et dernier volet très prometteur 🙂

  • Le Jeu du Maître : Fin de Partie, James Dashner

Comme vous avez dû le remarquer, ce livre ne figure pas sur la photo car lorsque je l’ai prise, je n’avais plus le livre en ma possession, ayant du le rendre à ma bibliothèque… Il n’en reste pas moins qu’il fait partie de mes lectures de ce mois-ci ! J’ai été enchanté de découvrir la fin proposée par l’auteur à cette trilogie pour le moins mystérieuse ! J’ai trouvé qu’il s’agissait là d’une belle conclusion, comme si la boucle était bouclée !

  • November 9, Colleen Hoover

Les quelques romans que j’avais lu précédemment de cette auteure m’avaient totalement emballé et convaincus. J’étais donc plus qu’impatiente de commencer ma lecture de ce roman. Et je dois dire qu’une fois de plus, j’ai été transporté entre les pages du roman, très touchée par l’histoire que vient nous raconter Colleen Hoover. Les sentiments sont explorés dans toute leur complexité et surtout ils sont incroyablement bien retranscrits sur le papier. J’avais réellement l’impression de partager la vie des personnages et presque d’être à leur place.

  • Un meurtre sera commis le…, Agatha Christie

N’ayant jamais lu de livre policier auparavant, j’avais hâte de découvrir ce genre nouveau pour moi ! Même si dans les premières pages, j’ai trouvé que le temps était un peu long le temps que l’auteure plante le décor ainsi que l’intrigue mais dès que les interrogations commencent, je n’ai plus pu lâcher le livre des mains ! Cette expérience du genre policier s’étant révélée concluante, je n’hésiterai pas à renouveler ce type de lecture !

  • Orange, T1 à T4, Ichigo Takano

Cela faisait plusieurs mois que j’avais repéré ces mangas sur les étagères du Cultura proche de chez moi. Les splendides couvertures ont tout de suite retenu mon attention ! Elles sont tout simplement magnifiques, avec toutes ces jolies couleurs et ces beaux dessins 🙂 J’ai finalement craqué et ai commencé ma lecture ! J’ai immédiatement accroché avec l’histoire proposée par l’auteure. J’ai été intriguée par l’événement central de l’histoire. Les personnages sont très attachants et j’ai versé ma petite larme à plusieurs reprises… Ce mois-ci, j’ai donc lu les 4 tomes et il ne me reste plus que le 5ème et dernier tome… J’ai hâte de découvrir le dénouement et à la fois, je n’ai pas forcément envie de quitter ces personnages que j’aime tant…

Vous retrouverez les chroniques de ces livres très prochainement ! 😀

Des livres, une saison – Automne 2018

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ! 🙂

Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel article que j’ai intitulé « Des livres, une saison« . Vous l’aurez compris, il s’agit ici de vous présenter plusieurs romans qui correspondent à la saison du moment, selon moi.

Je sais que l’automne est désormais bien installé et que l’hiver approche doucement, mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais !

Voici donc ma sélection de livres à lire durant l’automne :

  • L’apprenti épouvanteur, Joseph Delaney

L'apprenti épouvanteur

Quelle meilleure saison que l’automne pour se lancer dans un roman à l’ambiance angoissante et mystérieuse ! Moi qui suis pourtant très peureuse, j’ai beaucoup aimé l’hsitoire et l’atmosphère particulière que l’auteur a su créer dans ce livre. Même si je n’ai pas lu la série complète pour le moment (honte à moi…), je vous la recommande vivement, que vous soyez adeptes d’histoires d’épouvantes ou non ! Frissons garantis !

  • Saga Sublimes Créatures, Kami Garcia & Margaret Stohl

Sublimes créatures

La magie noire et les sorcières sont également à l’honneur durant cette période de l’année, d’où mon choix pour cette saga. J’ai bien aimé l’histoire ainsi que les personnages et l’ambiance quelque peu sombre et pleine de mystères. Je tournais les pages avec envie, impatiente de connaître la suite des événements.

  • Trilogie Intuitions, Rachel Ward

Intuitions

La quatrième de couverture m’avait à l’époque beaucoup intrigué et m’avait convaincu de me lancer sans plus attendre. On rencontre Jem, une jeune fille qui depuis son plus jeune âge voit des nombres au-dessus des gens, sans en comprendre la signification. Jusqu’au jour où sa mère décède et qu’elle comprend qu’il s’agit de leur date de mort.

Elle va alors se replier sur elle-même avant de rencontrer Spider. Alors qu’ils se promènent ensemble non loin de London Eye, Jem va être prise de panique lorsqu’elle se rend compte que tous les gens autour d’elle affichent la même date au-dessus de leur tête. Ils décident alors de fuir et deviennent les seuls survivants de cet attentat et donc les seuls suspects. S’ensuit alors une poursuite effrénée par les autorités.

Jem et Spider ne doivent pas être retrouvés. Comment pourrait-il expliquer sérieusement les raisons de leur fuite ?
Et surtout comment oublier l’insoutenable vérité que Jem peut lire en Spider ?
Je vous conseille sans hésitation cette lecture haletante !

  • Petits meurtres en héritage, Hannah Dennison

IMG_3933

Ce roman est avant tout policier puisque qu’un meurtre a été commis et que le roman tourne autour de la résolution. Mais c’est aussi un roman tout en légèreté et sans prise de tête que nous propose ici Hannah Dennison. L’héroïne, Kat Stanford, est un effet une jeune femme citadine et très active. Mais sa vie bascule lorsqu’elle abandonne son émission TV et décide de rejoindre sa mère en pleine campagne. Là-bas, rien ne va se passer comme elle l’avait imaginé : une nurse disparait et une domestique est retrouvée assassinée au fond du parc.

  • Un meurtre sera commis le…, Agatha Christie

un meurtre sera commis le

Comment finir ma sélection sans vous proposer un roman de la très grande auteure qu’est Agatha Christie ?

Voici donc un court résumé de ce petit roman assez peu connu :

Le journal local annonce un meurtre à Little Paddocks le vendredi 29 Octobre à 18h30. Tout le village, pensant à un jeu, se rassemble à l’heure dite au lieu du rendez-vous. Brusquement, les lumières s’éteignent et, lorsqu’elles se rallument, on est loin de la Murder Party… Un meurtre a bien été commis. Heureusement Miss Marple va prendre l’affaire en main.

Voilà donc mon premier article de ce genre. J’espère que cela vous plaira et n’hésitez pas à me faire part de vos éventuelles remarques 😉

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique !

À durée déterminée – Samantha Bailly

A durée déterminée

 

Titre : À durée déterminée

Auteure : Samantha Bailly

Éditeur : Le Livre de Poche (J.C. Lattès à l’origine)

Date de publication : 2017

Nombre de pages : 438

 

Quatrième de couverture

Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé – du moins en apparence. Pour Ophélie, le CDD est une corde raide. Si elle parvient à garder l’équilibre, sa place chez Pyxis sera acquise. Bien sûr, il lui faut composer avec ses amours en friche, ses amis en galère et le manque de soutien familial. Mais elle est bien décidée à réaliser son rêve.

Pour Samuel, le CDD est un accident. Abattu par la dépression avant d’avoir pu terminer sa thèse, il a postulé à tout hasard pour un job chez Pyxis, qui lui permettrait au moins de ne plus squatter chez sa soeur. Surpris d’avoir été retenu, il s’engage sur cette nouvelle voie d’un pas hésitant.

Elle sait exactement ce qu’elle veut faire, lui n’en a aucune idée. D’un extrême à l’autre se dessine le portrait de la génération Y, pour qui tout semble à durée déterminée…

Mon avis

Bonjour à tous !
Je vous retrouve aujourd’hui pour vous faire part de mon avis sur le roman À durée déterminée, le deuxième volet de la sage Les Stagiaires de Samantha Bailly.
Dans ce roman, j’ai retrouvé pour mon plus grand plaisir Ophélie, qui occupe toujours une place que je qualifierai de centrale dans le roman. Elle a désormais obtenu un vrai poste en CDD chez Pyxis et est réellement soulagée par cette situation. Plus de stress quotidien à se demander si elle va devoir pointer au chômage. Un travail qui l’enthousiasme par dessus tout. Tout semble donc aller pour le mieux pour la jeune fille.
On retrouve également Hugues, Alix et Vincent. Ce sont des personnages pour lesquels je n’ai pas développés d’affinités particulières, si je puis dire. Je suis assez neutre dans ma vision d’eux. J’ai tout de même une légère préférence pour Alix. J’aime sa personnalité excentrique. Elle se fiche du regard des autres et assume entièrement son style vestimentaire atypique.
En ce qui concerne l’histoire, je dois dire que j’ai été bien plus emballée que dans le volume précédent. J’ai trouvé qu’il se passait davantage d’événements, de rebondissements dans la vie des personnages et de l’entreprise Pyxis.
L’auteure a là encore intégré des problématiques qui lui sont chères, tout comme dans le tome 1.
Au fur et à mesure que l’histoire avance, on se rend compte en même temps que les personnages, que l’entreprise Pyxis qu’on leur avait dépeint comme le paradis sur terre, n’est en fait qu’une entreprise comme les autres. Une entreprise dans laquelle le profit passe avant tout, ce qui est récurrent dans le monde économique dans lequel nous vivons actuellement. Ils vont tous se rendre compte que Pyxis est bien loin de l’idéal qu’ils avaient en tête à leur début, alors qu’ils n’étaient que stagiaires. La réalité refait surface, avec tous les inconvénients que cela apporte.
A ce propos, j’ai apprécié voir le changement de mentalité d’Ophélie évoluer entre les deux romans. Elle est bien moins naïve que dans le volet précédent, notamment dû au fait qu’elle prend en maturité et en expérience. Elle ne se laisse plus aussi facilement berner par les apparences.
Ainsi donc, j’ai beaucoup apprécié cette lecture. J’ai littéralement dévoré le livre en quelques jours !
Très honnêtement et après lecture du tome 1, je ne pensais pas aimé autant ce roman. J’ai passé un super moment en compagnie de tous les personnages et j’ai hâte d’en découvrir davantage.
Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis impatiente de lire le troisième et dernier volet de cette saga !
Ma note : 14/20

 

Les Stagiaires – Samantha Bailly

Les stagiaires

 

Titre : Les Stagiaires

Auteure : Samantha Bailly

Éditeur : Le Livre de Poche (Bragelonne à l’origine)

Date de publication : 2014

Nombre de pages : 438

 

Quatrième de couverture

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent d’horizons différents, mais ils rêvent tous de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéos, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est l’étape obligatoire pour ces jeunes.

Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…

Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Mon avis

Chronique du jour, bonjour !
Voici donc mon avis sur le roman Les stagiaires, premier volet d’une trilogie de Samantha Bailly.
Précédemment, j’avais déjà lu un roman de cette auteure Ce qui nous lie et avec lequel je n’avais pas accroché. Mais puisque j’avais aimé le style d’écriture, j’ai décidé de retenter l’expérience et je me suis donc lancée dans Les Stagiaires !
Dans ce roman, nous débarquons chez Pyxis, une entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéos, en même temps que quatre nouveaux stagiaires qui vont constituer les personnages principaux.
En ce qui les concerne, je dois dire que j’ai mes petites préférences.
J’ai notamment beaucoup accroché avec Ophélie qui est davantage présente dans le roman. Lorsque l’histoire débute, elle vient de tout plaquer pour un stage chez Pyxis, un rêve pour elle. Elle va découvrir le monde de l’entreprise, avec ses avantages et ses inconvénients.
J’ai également aimé le personnage d’Arthur. Lorsque nous le rencontrons, il est étudiant en école de commerce et est issu d’une famille aisée qui a de grandes ambitions pour lui dans l’univers de la finance. Mais était-ce ce qu’il désire réellement au fond de lui ? Arthur a une personnalité particulière et je pense que soit on l’adore soit on le déteste. Je reconnais qu’il a un petit côté hautain, trop sûr de lui mais je n’ai pas pu m’empêcher d’aimer l’impression qu’il m’a faite.
Du côté de l’histoire en elle-même, il y a des passages plus ou moins intéressants.
Pour ce qui est des points positifs, l’auteure a pris soin d’insérer des problématiques actuelles dans son récit, ce qui rend les choses d’autant plus réels. Elle y aborde la rémunération des auteurs, les difficultés de passer d’un simple stage à un poste dans une entreprise, etc. J’ai d’ailleurs trouvé que le monde de l’entreprise était dépeint avec beaucoup de justesse. Et le ressenti des personnages face à ce nouvel univers était très réaliste. Lorsque l’on est jeune, on a des rêves plein la tête, mais la brusque confrontation à la réalité peut faire des dégâts.
Passons désormais aux éléments que j’ai moins aimé.
J’ai trouvé que certains aspects du roman était un peu trop clichés. Je pense notamment à la vie parisienne et également au personnage d’Arthur. Il est quelques fois une caricature à lui tout seul, c’est un cliché ambulant : école de commerce, famille parisienne aisée, soulard et consommateur de coke à ses erreurs perdus, enchainant les conquêtes tout en étant en couple. Cela dit, si c’était là le but recherché par l’auteure, c’est très réussi ! Et je me dois d’ailleurs d’ajouter que ça ne m’a absolument pas empêché de m’attacher à son personnage ! J’avais comme le sentiment que derrière cette image surfaite se cachait un jeune homme passionnant et beaucoup plus réservé que ce qu’il en avait l’air.
Puis, j’ai également trouvé que le roman était assez plat. Il n’y a pas tellement de rythme. Disons que l’on se laisse simplement porter par la belle écriture de Samantha Bailly.
Mais malgré ces points négatifs, j’ai tout de même eu très envie de connaître la suite des aventures d’Ophélie dès que j’ai refermé ce premier volet.

 

Je suis donc impatiente de passer au prochain tome et j’espère que celui-ci sera plus vivant !
Ma note : 12/20

La Princesse de Clèves – Madame de Lafayette

La princesse de Clèves.jpg

 

Titre : La Princesse de Clèves

Auteur : Madame de Lafayette

Editeur original : Claude Barbin

Date de publication : 1678

Nombre de pages : 220

 

 

Quatrième de couverture

« La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru avec tant d’éclat que dans les années du règne de Henri second », et c’est bien sur le théâtre de la brillante cour des Valois que se noue et se joue la passion de la princesse de Clèves et du duc de Nemours. Passion tacite qui ne s’exprime longtemps que par des signes : un portrait dérobé, la couleur d’un vêtement au tournoi, la soudaine émotion d’un visage. Passion tragique, aussi, dont la mort est la conséquence prévue.

Mon avis

Après avoir fait des études littéraires et avoir été traumatisée par les livres classiques, je n’en ai pas lu durant un certain temps. Je pense que Madame Bovary n’y est pas pour rien…
Et récemment, je suis retombée sur plusieurs romans classiques que je m’étais procurés. Parmi la pile de livres, j’ai notamment redécouvert La Princesse de Clèves. Et j’ai donc décidé de me lancer !
Au début du roman, l’auteure commence par expliquer tout le cadre historique dans lequel les personnages vont évoluer. Ceux-ci sont très nombreux et il n’est vraiment pas facile de suivre les différents parcours de chacun. Cela reste tout de même intéressant d’essayer de comprendre les diverses positions et relations de chacun à cette époque, d’autant que l’on estime que tous ont réellement existé et que seule l’héroïne serait le résultat de l’imagination de Madame de Lafayette.
Après cette phase de présentation si je puis dire, j’ai essayé de me concentrer sur les personnages principaux afin de comprendre l’histoire et donc l’intérêt du roman.
J’ai tout de suite accroché avec celle qui deviendra par la suite Madame de Clèves. Depuis son enfance et de par l’éducation qu’elle a reçue, elle est une jeune femme vertueuse. Elle est également dotée d’une grande sensibilité et d’empathie.
Tout au long du roman, elle reste fidèle à elle-même et à ses valeurs. Elle essaie par tous les moyens de rester droite et honnête dans un milieu très hypocrite qu’était la Cour.
J’ai trouvé que le livre avait parfois tendance à avoir des ralentissements de rythme, notamment dans les deux premières parties. Heureusement que j’avais très envie de découvrir plus en détails le personnage de Madame de Clèves et surtout de connaître la finalité du roman. De ce fait, j’ai préféré la quatrième et dernière partie du livre.
Finalement, j’ai été plutôt agréablement surprise par ma lecture. On découvre une princesse à la personnalité complexe mais très sympathique. Je me suis retrouvée dans plusieurs aspects de son caractère. Mais une question subsiste dans mon esprit : serais-je parvenue à adopter son comportement si je m’étais retrouvée, comme elle, dans une pareille situation ?
Pour le moment, ma question demeure sans réponse… Et puis dans tous les cas, je ne voudrais certainement pas vous spoiler la fin !
Je vous recommande donc vivement ce classique de la littérature française. N’hésitez pas à le lire, d’autant qu’il ne fait que 220 pages !
Ma note : 13/20