Bilan Livresque d’Août

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 🙂

Malheureusement, nous sommes déjà le 1er Septembre, synonyme de la fin des vacances… Je reconnais que je n’ai absolument pas envie de reprendre les cours (comme beaucoup d’entre nous je pense!) mais bon, il faut bien travailler un peu quand même !

Puisque nous entamons un nouveau mois, c’est l’heure de faire le bilan de mes lectures du mois d’Août. Un bilan dont je suis assez satisfaite. J’ai eu du temps pour lire même si j’aurais pu lire encore un peu plus ! Dans l’ensemble, j’ai aimé tous les livres que j’ai lus, donc c’est plutôt pas mal je trouve.

Voici les romans en question 🙂

IMG_5232.jpg

 

  • Les Héritiers d’Enkidiev T6, Anne Robillard

J’avais un peu lâché cette série, trop occupée par d’autres romans et d’un coup, j’ai eu envie de me replonger dedans ! Encore une fois, je n’ai pas été déçue par ma lecture. L’auteure nous plonge instantanément dans un autre monde, une autre époque, et je suis toujours ravie d’entrer dans l’histoire.

  • Éternels T6, Alyson Noël

Dernier tome de la saga ! Si au début, j’avais trouvé la série un peu nunuche et très adolescente, mon avis avait commencé à changer vers la fin du troisième volet et j’ai trouvé ce dernier tome vraiment super ! Je l’ai dévoré. Je pense que je ne pouvais pas rêver à une meilleure conclusion pour cette saga. Je suis donc très satisfaite de cette fin 😀

  • Cogito, Victor Dixen

Nouveau livre d’un auteur que j’aime beaucoup. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde à me le procurer, sans même savoir de quoi il parlait. J’ai dévoré le livre en deux jours ! C’est incroyablement prenant et je n’arrivais pas à lâcher le livre. Seul point négatif : je n’ai pas particulièrement aimé la fin… Mais à part cela, tout le reste du roman est génial !

  • Uglies, Scott Westerfeld (VO)

C’est déjà la troisième fois que je recommence cette série pour la simple et bonne raison qu’à chaque fois que j’arrivais au tome 4, je trouvais toujours un autre livre à lire et je finissais pour abandonner ma lecture. C’est bien dommage surtout que c’est une série que j’aime beaucoup… C’est ainsi que je me suis donc replongée dans cette saga avec grand plaisir ! J’ai redécouvert cet univers si étrange et ses personnages si attachants.

  • Rendez-vous avec le crime, Julia Chapman

Une jolie surprise ! Je lis de plus en plus de livres avec une intrigue policière et j’ai bien apprécié celui-ci. La toile de fond du roman est très sympathique. On est tout de suite immergé dans la vie d’un petit village rural, avec ses habitants au caractère parfois bien trempé et ses commérages en tout genre. L’intrigue met un peu de temps à se mettre en place mais finalement, cela ne m’a pas tellement dérangé. Je me suis vite prise au jeu, à essayer de découvrir le coupable. J’ai toutefois trouvé que c’était un peu trop facile, pas dans le sens que j’avais trouvé le coupable dès le début mais plutôt parce que ça arrive un peu trop comme un cheveu sur la soupe. Mais cela reste mon avis personnel !

  • Once and for all, Sarah Dessen (VO)

Sarah Dessen étant mon auteure préférée, j’étais plus qu’impatiente de me lancer dans un de ses romans. Et encore une fois, je n’ai pas été déçue, loin de là. J’ai beaucoup aimé cette jolie histoire, toute en émotions. Les personnages sont profondément attachants et touchants. Je n’ai pas pu m’empêcher de verser une petite larme à un moment. En tout cas, n’hésitez pas à le lire !

  • Looking for Alaska, John Green (VO)

Relecture presque 10 ans après de mon roman préféré ! J’avais hâte de le relire et à la fois, j’étais également inquiète de ne pas ressentir la même émotion que la première fois. Mais finalement, dès que j’ai débuté ma lecture, toutes mes craintes se sont envolées. Pour le coup, je dois avouer que mon avis sur ce livre en plus que subjectif. C’est un des premiers « vrais » romans que j’ai lu et c’est lui qui m’a donné le goût de la lecture. J’y suis du coup forcément très attachée sentimentalement. Mis à part ça, même si l’histoire peut paraître assez banale, je trouve que John Green arrive toujours à ajouter quelque chose de surprenant, quelque chose qui fait que le livre devient incroyable, cette petite graine de génie que je ne retrouve nulle part ailleurs. J’ai donc de nouveau eu un coup de coeur pour ce livre Coeur J’ai désormais hâte de voir l’adaptation en série qui va être faite, même si j’ai un peu peur quand même !

  • Blue Flag T1, Kaito

Un joli manga tout en douceur. C’est une lecture sans prise de tête mais qui à la fois, a su me faire ressentir de nombreuses émotions. Les personnages sont mignons et attachants à leur manière ! Vous pouvez d’ailleurs déjà retrouver ma chronique juste ici !

  • Orange T6, Ichigo Takano

La série s’achève réellement au T5 mais l’auteure a décidé d’écrire un sixième tome, avec cette fois-ci un peu de vue différent. J’ai bien aimé l’histoire vue à travers les yeux de Suwa. On apprend à connaître son personnage davantage et cela me l’a rendu encore plus sympathique ! C’est une lecture agréable même si je préfère la saga principale !

  • On ne badine pas avec l’amour, Alfred de Musset

Pour mon plus grand étonnement, je suis parvenue à apprécier un livre classique et qui plus est, une pièce de théâtre, moi qui ne suis pourtant vraiment pas une adepte de ce genre. La pièce se lit très vite car elle ne compte qu’environ 90 pages. Je l’ai donc lu en une heure. J’ai bien aimé les personnages, la vision de l’amour des deux protagonistes et la confrontation des idées. C’était vraiment une bonne surprise que je vous conseille !

 

Ça y est le bilan est terminé ! Et oui, 10 livres, c’est long ! Vous pourrez en retrouver prochainement les chroniques sur le blog ! Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et une bonne rentrée et je vous dis à bientôt ! 🙂

La Fille du train – Paula Hawkins

Capture d’écran 2019-06-07 à 17.31.15.png

 

Titre : La Fille du train

Titre original : The Girl On The Train

Auteure : Paula Hawkins

Éditeur : Pocket

Date de publication : 2016

Nombre de pages : 453

 

 

Quatrième de couverture

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8h04 le matin, à 17h56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu…

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman La fille du train de Paula Hawkins. J’en avais beaucoup entendu parler, notamment au moment de la sortie de l’adaptation cinématographique mais je dois avouer que je n’avais pas été particulièrement attirée par ce roman. Et puis, ce livre m’a été offert et finalement, en lisant la quatrième de couverture, j’ai eu soudain envie de me plonger dedans. 

Nous rencontrons ainsi Rachel, une jeune femme dans la trentaine. Au départ, j’ai un peu eu du mal avec son personnage, notamment de part son problème. En effet, elle est alcoolique depuis quelques années. Je n’arrivais pas à la trouver sympathique, ou à m’identifier à elle. Puis au fil des pages, j’ai appris à la connaître, à connaître son passé, pourquoi elle agit comme cela aujourd’hui. Je me suis peu à peu prise d’affection pour cette femme et j’avais réellement envie qu’elle se sorte de cette mauvaise passe. 

En ce qui concerne l’histoire, on est très rapidement plongé au coeur de l’intrigue. J’ai tout de suite embarqué et j’avais hâte de découvrir la finalité. Il y a beaucoup de suspense et je me creusais en permanence la tête pour savoir ce qui s’était passé. 

J’ai aimé l’alternance des points de vue. Cela permet de donner plusieurs regards sur l’histoire et cela permet également de rendre le récit plus vivant. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant ma lecture. J’ai d’ailleurs englouti le livre en quelques jours ! 

Enfin, je dois remarquer que l’écriture de l’auteure est très agréable, fluide. Les pages se tournaient à une vitesse incroyable sous mes doigts. 

Ainsi, j’ai bien apprécié ce roman. Moi qui n’aie que très peu lu de romans policiers, j’ai été convaincue par celui-ci et je pense que je devrai renouveler l’expérience plus souvent. Je ne peux donc que vous conseiller ce joli livre bien intrigant ! 

Ma note : 14/20

La cité de la joie – Dominique Lapierre

Capture d’écran 2019-05-07 à 09.24.52.png

 

Titre : La cité de la joie

Auteur : Dominique Lapierre

Éditeur : Pocket

Date de publication : 2000 (dans cette édition)

Nombre de pages : 639

 

 

Quatrième de couverture

40 millions de lecteurs. 31 éditions internationales. 170 000 lettres de lecteurs enthousiastes. Une superproduction cinématographique. Une presse mondiale unanime.

La cité de la joie est une chant de fraternité et d’amour adressé au peuple le plus déshérité de la planète, en même temps qu’un reportage déchirant, un document unique sur la capacité des hommes à triompher de la souffrance, de la misère et du malheur.

Mon avis

Bonjour à tous ! Je vous présente aujourd’hui un roman qui m’a beaucoup touché. Il s’agit de La Cité de la Joie de Dominique Lapierre. 

Je dois le reconnaître, je me suis lancée dans ce roman sans grandes convictions mais étant donné l’enthousiasme autour de ce livre, j’ai décidé de me plonger dedans. 

Nous partons donc à la rencontre de Hasari Pal et de sa famille, obligés de quitter leur campagne pour la ville afin de survivre. Puis, nous découvrons le slum de Calcutta, un bidonville portant le nom de « Cité de la Joie » ainsi que ses nombreux habitants. 

J’ai été bouleversée par le récit que nous offre ici Dominique Lapierre. Ce roman est profondément touchants, d’une part par la beauté qui ressort de cette cité de la joie. Les habitants vivent dans une extrême pauvreté avec des conditions de vie plus qu’insalubres. Pourtant, ils arborent toujours un sourire sur leurs visages. Ils parviennent à faire ressortir de la joie malgré une vie misérable. Tout est prétexte à la fête et les cérémonies religieuses qui ponctuent le quotidien des habitants du slum viennent égayer leurs journées. 

A côté de cela, il y a aussi toute la misère et tous les sacrifices que les gens doivent faire pour survivre. Je pense qu’au fond de moi, j’avais conscience de cette misère mais tant que l’on ne le voit pas, il est difficile de l’imaginer. Rien qu’en lisant ce roman, j’ai eu l’impression de partager le quotidien de ces personnes. J’ai ainsi pu réellement réaliser à quelle point la vie est compliquée pour certains et qu’en tant qu’occidentale, je ne réalisais pas assez la chance que j’avais de vivre dans des conditions décentes, avec un toit sur la tête et l’eau courante ! 

J’ai tourné la dernière page de ce roman avec les larmes aux yeux (qui ne m’ont d’ailleurs pas quittées tout au long de ma lecture) et j’ai eu le sentiment de ressortir différente. Comme si ma vision des choses avait été chamboulée dans tous les sens. 

En ce qui concerne l’écriture de l’auteur, j’ai beaucoup aimé la manière dont il s’exprime. Les propos sont parfois très crus mais donnent véritablement tout le relief du livre. Les mots utilisés sont justes et témoignent parfaitement de la dureté de la vie et en même temps de la beauté qui surgit de cette Cité de la joie. 

Je ne peux donc que vous conseillez vivement ce roman profondément poignant mais d’une beauté sans égale. 

Ma note : 15/20

November 9 – Colleen Hoover

Capture d’écran 2019-03-24 à 10.24.04.png

Titre : November 9

Titre original : November 9

Auteure : Colleen Hoover

Éditeur : Pocket

Date de publication : 2018 (dans cette édition)

Nombre de pages : 380 pages

 

 

Quatrième de couverture

C’était en novembre, le neuvième jour du mois. D’emblée, lorsqu’il a rencontré Fallon, Ben a compris ses cicatrices, les a pansées, les a aimées. Alors qu’à 18 ans, à la suite d’un tragique accident, Fallon voyait s’écrouler son rêve d’actrice, Ben – Ben et son charme, Ben et sa drôlerie d’aspirant-écrivain – lui a redonné confiance.

Cette journée, ils l’ont passée ensemble, une magie de tous les instants. Le soir venu, ils ont promis : chaque 9 novembre, durant les cinq années à venir, ils se reverront. Une date pour tout revivre. Une date pour tout comprendre. Et braver l’impossible…

Mon avis

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui, je vous parle de November 9, de Colleen Hoover, une auteure que j’apprécie beaucoup (comme c’est également le cas de nombreux d’entre vous j’imagine)! 

Dans ce roman, nous rencontrons Fallon, une jeune fille de dix-huit ans que la vie n’a pas épargnée. Elle a en effet été la victime impuissante de l’incendie de la maison de son père, deux ans auparavant. Les cicatrices sur son corps sont là pour le lui rappeler constamment, chaque jour, pour le reste de sa vie. Tout comme la date de ce tragique événement, un 9 Novembre. Mais tout va basculer lorsqu’à cette même date, elle va rencontrer un garçon qui va lui faire voir la vie bien différemment. Ils vont d’ailleurs se  promettre de se retrouver chaque année à cette date. 

J’ai immédiatement accroché avec le personnage de Fallon. C’est une jeune fille très attachante. Bien que cela fasse deux ans que l’accident s’est produit, les blessures sont profondes et surtout, elle ne parvient pas à accepter sa nouvelle apparence physique. Malgré cela, elle n’est pas tellement du genre à s’apitoyer sur son sort. Elle fait tout pour essayer de reprendre une vie normale après ce qui lui est arrivé. Elle veut simplement reprendre sa vie en main plus que tout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle décide de quitter sa ville natale de Los Angeles pour rejoindre New-York et ainsi tenter de réaliser son rêve, peu importe ce que peut bien en penser son père. Prête à tout pour poursuivre sa vie comme elle l’entend, elle n’hésite pas à tenir tête à quiconque se dresserait sur sa route. J’ai donc beaucoup apprécié sa personnalité ! Elle a en plus un côté très humain qui fait que l’on s’y attache d’autant plus rapidement ! 

En ce qui concerne Ben, j’ai aussi été tout de suite séduite par sa personnalité, qui peu paraître excentrique au premier abord. Il se révèle être ensuite un jeune homme très sensible, attentionné et drôle. Il ferait tout ce qui est en son possible pour rendre Fallon heureuse et pour qu’elle réalise enfin sa beauté, celle que lui parvient à voir. Contrairement aux jeunes de son âge, les cicatrices de Fallon ne l’effraie pas, bien au contraire. Et, il va apprendre à la jeune fille à vivre avec, voire même à les aimer car elles font désormais partie intégrante de sa vie. 

L’histoire est très originale et c’est ce qui m’avait attiré lorsque j’avais lu la quatrième de couverture. Fallon et Ben ne vont effet se retrouver qu’une fois par an et entre temps, ils se donnent à chacun des « missions » à effectuer durant l’année passée loin de l’autre. Cela peut sembler très étrange comme relation, on en vient d’ailleurs à se demander si on peut réellement qualifier ce qui les lie de relation. Mais j’ai personnellement trouvé cela intrigant mais profondément beau ! Ils sont en effet tous les deux jeunes lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois et bien que l’envie de créer tout de suite une relation est très forte, ils parviennent à se raisonner et à se convaincre que si cela doit se faire, cela se fera. En quelque sorte, que si c’est le destin qui les a mis sur le chemin l’un de l’autre, alors ils se retrouveront et pourront alors passer leur vie ensemble. Mais en attendant, ils souhaitent vivre leur vie séparément, réaliser leur rêve et voir comment les choses se passent. 

Tout est très bien raconté, avec une justesse incroyable, comme c’est d’ailleurs toujours le cas dans les romans de Colleen Hoover ! Je crois qu’à chaque fois que j’ouvre un de ses romans, je ne peux m’empêcher d’être émerveillée par la beauté de l’histoire, par le réalisme des personnages, des événements racontés et surtout par les sentiments qu’ils peuvent éprouver. J’ai comme l’impression que je suis à la place des personnages et que c’est moi qui vit l’histoire ! Et mon petit coeur n’en sort du coup jamais indemne … Donc c’est encore une fois ce que j’ai ressenti tout au long de ma lecture. J’ai éprouvé tout un panel d’émotions fortes à chaque page que je tournais ! 

Ainsi donc, j’ai dévoré ce roman en trois jours ! Je ne pouvais détacher mes yeux du livre tant j’avais envie de connaître comment les événements allaient évoluer et surtout pour connaître la finalité de l’histoire ! Je ne peux donc que vous le conseiller sans aucune hésitation ! 

Ma note : 15,5/20

Bilan Livresque de Mars

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 🙂

Nous débutons le mois d’Avril et cela signifie donc que c’est l’heure du bilan de mes lectures du mois de Mars ! Un bilan que je qualifierais de positif dans l’ensemble !

Voici donc les romans en question !

IMG_4619.jpg

 

  • Harry Potter and The Half-Blood Prince, J.K. Rowling 

J’avais plus que hâte d’en arriver à ce sixième tome car c’est un de mes films préférés de la saga ! Et je dois dire que j’ai eu un gros coup de coeur pour le livre Coeur Les événements  deviennent plus sombres et l’on plonge véritablement au coeur de l’intrigue. On en apprend enfin plus sur les motivations de Voldemort et sur son histoire. Cela annonce un septième et dernier volet très prometteur 🙂

  • Le Jeu du Maître : Fin de Partie, James Dashner

Comme vous avez dû le remarquer, ce livre ne figure pas sur la photo car lorsque je l’ai prise, je n’avais plus le livre en ma possession, ayant du le rendre à ma bibliothèque… Il n’en reste pas moins qu’il fait partie de mes lectures de ce mois-ci ! J’ai été enchanté de découvrir la fin proposée par l’auteur à cette trilogie pour le moins mystérieuse ! J’ai trouvé qu’il s’agissait là d’une belle conclusion, comme si la boucle était bouclée !

  • November 9, Colleen Hoover

Les quelques romans que j’avais lu précédemment de cette auteure m’avaient totalement emballé et convaincus. J’étais donc plus qu’impatiente de commencer ma lecture de ce roman. Et je dois dire qu’une fois de plus, j’ai été transporté entre les pages du roman, très touchée par l’histoire que vient nous raconter Colleen Hoover. Les sentiments sont explorés dans toute leur complexité et surtout ils sont incroyablement bien retranscrits sur le papier. J’avais réellement l’impression de partager la vie des personnages et presque d’être à leur place.

  • Un meurtre sera commis le…, Agatha Christie

N’ayant jamais lu de livre policier auparavant, j’avais hâte de découvrir ce genre nouveau pour moi ! Même si dans les premières pages, j’ai trouvé que le temps était un peu long le temps que l’auteure plante le décor ainsi que l’intrigue mais dès que les interrogations commencent, je n’ai plus pu lâcher le livre des mains ! Cette expérience du genre policier s’étant révélée concluante, je n’hésiterai pas à renouveler ce type de lecture !

  • Orange, T1 à T4, Ichigo Takano

Cela faisait plusieurs mois que j’avais repéré ces mangas sur les étagères du Cultura proche de chez moi. Les splendides couvertures ont tout de suite retenu mon attention ! Elles sont tout simplement magnifiques, avec toutes ces jolies couleurs et ces beaux dessins 🙂 J’ai finalement craqué et ai commencé ma lecture ! J’ai immédiatement accroché avec l’histoire proposée par l’auteure. J’ai été intriguée par l’événement central de l’histoire. Les personnages sont très attachants et j’ai versé ma petite larme à plusieurs reprises… Ce mois-ci, j’ai donc lu les 4 tomes et il ne me reste plus que le 5ème et dernier tome… J’ai hâte de découvrir le dénouement et à la fois, je n’ai pas forcément envie de quitter ces personnages que j’aime tant…

Vous retrouverez les chroniques de ces livres très prochainement ! 😀

Noël 2018 !

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 🙂

Je sais que Noël est passé depuis maintenant déjà plus d’une semaine mais mieux vaut tard que jamais ! Je vous présente donc les livres que j’ai reçus cette année pour Noël 😀

IMG_4244

 

  • La première fois que j’ai été deux, Bertrand Jullien-Nogarède
  • L’hôtel du lac des ombres, Daniela Tully
  • Isla and The Happily Ever After, Stephanie Perkins
  • All We Ever Wanted, Emily Giffin
  • One in a million, Lindsey Kelk
  • November 9, Colleen Hoover
  • Hygge & Kisses, Clara Christensen
  • Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige, Juliette Bonte
  • An Absolutely Remarkable Thing, Hank Green
  • Multiversum, Leonardo Patrignani

Ma Pile à Lire déjà bien remplie s’allonge encore ! Ma chambre déborde de livres et je ne sais plus où les mettre… J’ai beau arriver à caser trois rangées de livres à chaque fois, mes deux bibliothèques sont pleines à craquer ! M’enfin peu importe, le plaisir de lire l’emporte toujours 😀

En tout cas, je suis impatiente de me plonger dans ces nouvelles lectures !

Achats livresques – Décembre 2018

Bonjour à tous !

En cette période de fin d’année, c’est pour moi le temps de faire un bilan ! Et de me rendre compte que j’ai acheté beaucoup trop de livres ce mois-ci … On va dire que ça en vaut la peine !

Voici donc les livres en question !

Achats livresques décembre 2018

 

  • Les Héritiers d’Enkidiev Tome 6 et 7, Anne Robillard
  • Songe à la douceur, Clémentine Beauvais : j’ai déjà eu le plaisir de lire cette petite merveille grâce à la bibliothèque de ma ville mais j’ai eu très envie de me le procurer pour pouvoir le relire à tout moment (et pour admirer cette magnifique couverture!). Vous pouvez d’ores et déjà retrouver ma chronique de ce roman 🙂
  • Harry Potter and The Goblet of Fire, J.K. Rowling
  • Harry Potter and The Order of The Phoenix, J.K. Rowling
  • November 9, Colleen Hoover
  • Multiversum, Leonardo Patrignani